Vous pouvez allumer une étincelle chez les enfants comme moi

Categories

Archives

Une amitié de longue date s’est créée

Vous ne réalisez peut-être pas l’effet que vous avez sur ma vie. J’aimerais que vous sachiez qu’il y a 12 ans, ma vie était très différente. Une conversation fortuite sur le mentorat a révélé mon potentiel futur. Je suis profondément reconnaissant.

Lorsque j’avais dix ans, ma mère et moi avons pris l’avion, quittant le seul chez-moi que j’aie jamais connu, sur la côte équatorienne. Je n’avais aucune idée de ce à quoi ressemblerait le Canada, mais j’étais excité. J’imaginais que nous partions en voyage dans un parc d’attractions et que les vacances ne finiraient jamais.

Enfant, vous est-il déjà arrivé d’inventer des histoires pour ne pas avoir à affronter des moments difficiles ou désagréables?

L’adaptation à ma nouvelle vie ne s’est pas très bien passée. J’ai eu de la difficulté et j’ai manqué de confiance en moi. Ma mère s’inquiétait toujours pour moi. En tant que mère monoparentale, la situation était aussi difficile pour elle.

Quelques années après notre déménagement, ma mère a eu une conversation avec son patron, et elle lui a demandé conseil. Maman voulait me trouver un modèle masculin positif. Elle faisait de son mieux, mais elle avait aussi besoin d’aide. Le patron de ma mère lui a parlé de Grands Frères Grandes Sœurs. Il lui a expliqué que l’organisme offrait des programmes de mentorat exclusivement pour les enfants comme moi..

En tant que personne bienveillante et compatissante, vous avez contribué à faire en sorte qu’un enfant comme moi n’ait pas à se sentir perdu et seul. Big Brothers Big Sisters relies on generous community members like you to help them train adult volunteers to be mentors and change lives.

My mom loves me so much. She tried her best but there were things I was really lacking – self confidence – someone to talk with about guy things, learning how to build stuff. Her intention was to connect me with a positive male role model. Someone who would help me to grow my confidence and learn about life.

I did NOT want to go. I struggled with the idea of trusting someone else in my life. But I did not want to disappoint my mother. So, one Saturday afternoon, I agreed to meet this new person in a gymnasium. We talked and hung out. I remembered that I felt very open and safe because they were willing to do what I liked and was interested in. I did not like sports, and in Ecuador, it would have been soccer – and I hated soccer!

Big Brother Maz

Maz, le Grand Frère de Jose, se souvient avec émotion de cette première rencontre dans le gymnase de l’école comme si c’était hier. C’était une journée très spéciale. Le travailleur social de la famille avait préparé Jose et Maz a compris pourquoi ils étaient jumelés. Ils partageaient une passion pour la science et les STIM.

Maz se souvient que leur première rencontre n’était pas gênante, car il y avait beaucoup à faire et à voir. Jose et lui avaient tous deux quelqu’un pour les soutenir, au besoin. Maz a déclaré : « Nous nous sommes assis, nous avons parlé et nous avons même joué un peu au basketball. » Cela le fait sourire, car il a réussi à partager sa passion du sport avec José. Plus tard, il a appris que Jose n’était pas vraiment un adepte de sport, donc les activités futures comprenaient des visites de musées et de grandes conversations.

Maz se souvient avoir montré à Jose comment cuisiner du macaroni au fromage maison, à partir de zéro. Ils se rencontraient quelques heures par semaine pour écouter, discuter, apprendre et grandir.

« L’une des choses les plus importantes que Jose m’a apprises était d’avoir une bonne capacité d’écoute », déclare Maz. « Je suis un extraverti. Avec Jose, j’ai appris à être à l’écoute d’un autre être humain. Il s’agit de l’une des compétences les plus importantes. »

En plus de l’équipe de soutien de Grands Frères Grandes Sœurs de Toronto, Maz attribue à Jazmin, la mère de Jose, le mérite d’être une grande vedette. Elle a fait preuve de courage en allant chercher du soutien pour son fils et elle a fait en sorte qu’il ait accès à ces moments de mentorat. Au fil des ans, leur communication régulière les a aidés tous les trois à naviguer dans la vie. Une décennie plus tard, ils sont tous amis.

Jose dit qu’il préfère ne pas penser à ce que serait sa vie sans tous ces petits moments de bonté depuis qu’il a rencontré Maz.

« Ma vie de Petit Frère est bien meilleure que je ne l’imaginais. J’ai été jumelé avec un autre Grand Frère lorsque Maz est retourné aux études pour obtenir son doctorat. Il ne voulait pas que je rate du temps de qualité », déclare Jose.

Little Brother Jose and his Mom

Le prochain chapitre

Je sais que vous êtes une personne bienveillante et gentille. Je ne crois pas que vous vouliez que d’autres enfants comme moi vivent des difficultés et s’inquiètent d’être des enfants. Vous ne souhaitez pas qu’ils aient peur de ce que l’avenir leur réserve. Je suis certain que vous voulez que tous les enfants s’épanouissent.
Mes Grands Frères ont allumé une étincelle en moi, chacun de manière différente. Je suis diplômé de l’université et j’ai commencé ma carrière en formation et en soutien numériques, tout cela grâce à des personnes incroyables comme vous qui ont amélioré ma vie.

Avant de partir, j’aimerais vous poser une question. Ferez-vous un don généreux aujourd’hui pour qu’un autre jeune comme moi puisse avoir accès à un modèle positif et à une mentore ou un mentor comme Maz??

Jose J.
Petit Frère
Grands Frères Grandes Sœurs du Canada

Jose twitter

Saviez-vous qu’au Canada, plus de 15 000 enfants se sentent seuls et attendant d’être jumelés à une Grande Sœur ou un Grand Frère? Vous pouvez offrir le mentorat.